Droit de reponse de Mr Gutsmuth pour l’affaire Idrissa Gueye

    Maître Laurent BENOUAICH, Avocat au Barreau de PARIS, fait valoir le droit de réponse qu’entend exercer Monsieur Laurent GUTSMUTH représentant de la société SPORTS & CO, suite à la diffusion d’un article sur notre site Internet.
    « Le 6 décembre 2019, le site internet www.soccerlink.fr, a fait paraître un article, annoncé en première page d’accueil, et intitulé « Imbroglio dans le transfert d’Idrissa Gueye ».

    Cet article recèle, outre des informations totalement erronées, des allégations diffamatoires et calomnieuses de nature à nuire publiquement à mon honneur, mon intégrité et à ma réputation.
    Il y est en effet prétendu que dans le cadre des conditions d’arrivée de Monsieur Idrissa Gana GUEYE au Paris Saint-Germain Football Club (PSG), j’aurais perçu et conservé une commission de 5 millions d’euros. Et que de ce fait, les dirigeants du PSG auraient tenté à plusieurs reprise de régler ce litige, des échanges auraient vainement eu lieu pour essayer de trouver une issue favorable, et que n’y étant pas parvenus, ils ne souhaiteraient plus travailler avec moi jusqu’à la résolution du problème.

    Je m’élève avec la plus grande fermeté contre l’ensemble de ces allégations choquantes et manifestement publiées sans la moindre prudence ou vérification préalable. Le minimum eut été de se renseigner éventuellement auprès de moi d’ailleurs.

    Ainsi en aucun cas une commission de 5 millions d’euros n’a été convenue avec le PSG dans le cadre de l’arrivée de ce joueur. Par ailleurs et à date, il n’y a eu aucune perception de ma part de quelque commission que ce soit suite à l’arrivée de Monsieur Idrissa Gana Gueye au PSG. De même, à aucun moment les dirigeants du Paris Saint-Germain Football Club ne m’ont contacté pour évoquer un quelconque problème me concernant.
    Il ni n’est ni tolérable ni supportable que de telles fausses informations puissent se rependre. J’engagerai à ce titre toutes poursuites judiciaires contre les auteurs de ces affirmations mensongères et poursuivra quiconque s’autoriserait à les colporter ou à y donner un quelconque crédit. »